Les repas au bureau et en déplacement – de la simplicité

Les repas au bureau et en déplacement

Hello,

Je viens ici vous proposer quelques petites astuces sur la gestion des repas, que ce soit au bureau ou en déplacement.

AU BUREAU

Je travaille dans des bureaux partagés sur Lyon, et je n’ai accès à rien qui me permette de chauffer mes aliments ou de l’eau dans la journée, ni micro-onde, ni bouilloire.

Il y a simplement un distributeur de café, qui propose des boissons chaudes, pas très gouteuses, et générant un max de déchets avec les gobelets.

lunchbox qwetch gourde inox

BOISSONS CHAUDES

Etant une grande adepte d’infusions, j’étais très frustrée de devoir prendre à la machine à café, un thé à la menthe au gout suspect, et toujours 10 fois trop sucré (je ne sucre pas du tout mes infusions).

J’ai donc investi dans une gourde isotherme, que j’ai choisi en inox, pour limiter l’utilisation du plastique et les interférences qu’il pourrait y avoir avec l’eau chaude en contact. Je ramène mes petits sachets ou ma boite d’infusion en vrac, et je peux apprécier mes boissons chaudes chaque jour.

J’ai choisi un modèle de la marque Laken, d’un volume de 750 mL, fabriquée en Espagne : ce volume est parfait, je peux remplir une grande tasse le matin et une grande tasse l’après-midi. Les caractéristiques isothermes de cette bouteille sont relativement impressionnantes, quand je l’ouvre à 14h pour re remplir ma tasse, l’eau fume encore.

Et c’est également valable dans l’autre sens, lors de picnik ou quand je pars à la journée, je remplis la bouteille d’eau fraiche, et je suis sure que l’eau reste fraiche tout au long de la journée.

Le seul défaut que je pourrais lui trouver s’il le fallait est : la taille du goulot qui est un peu gros. C’est très pratique pour le remplissage, le nettoyage ou si on veut ajouter des glaçons, mais pour boire, si on n’est pas totalement à l’arrêt, on a vite fait de s’en mettre partout. Je préfère retourner le problème et le prendre positivement, dans le sens où il faut que j’arrête de faire 15 trucs simultanément et qu’il est plus judicieux de s’arrêter pour boire, plutôt que de tout faire en même temps.

REPAS

Pour les repas, le fait de ne pas pouvoir chauffer ne pose pas trop de soucis en été, où l’on est plus à même de privilégier des salades ou autres plats frais, dans des boites en verre.

En hiver, j’ai trouvé cela plus problématique. Si au début, je consommais mes plats froids, je n’arrivais plus à apprécier mes pauses déjeuners. J’ai donc investi dans une lunchbox en inox. J’ai choisi la marque Qwetch, mais j’ai été déçue de voir que la boite isotherme était made in china. J’essaye de privilégier le Made in France ou le Made in Europe dans ma démarche, et ce n’était spécifié nulle part lors de mon achat.

lunchbox qwetch spork

Cette boite, a un volume tout à fait correct pour le déjeuner d’une personne, et reste relativement efficace pour l’utilisation que j’en ai.

Le matin, je remplis la boite d’eau bouillante, pour que l’inox monte en température ; pendant ce temps, je fais chauffer mon plat/ma soupe au micro-onde, puis je vide l’eau de la boite et y insère mon plat. Je ferme bien les 2 couvercles fournis.

A midi, le plat est encore chaud. La résistance isotherm

e est moins élevée que la bouteille ci-dessus : mon plat n’est pas fumant, mais cela reste convenable.

L’utilisation de couverts en inox contre une surface en inox me dérangeait un peu, de par le bruit et par la sensation lors du contact de 2 métaux. J’ai recherché des couverts en bois, mais n’en ai pas trouvé qui répondaient à ce que je recherchais : il s’agissait toujours de couverts, type jetables, en bambou.

J’ai donc investi dans une Spork pour quelques euros (contraction de Spoon et Fork 😉 ), que j’ai trouvé Au vieux Campeur, et fabriquée en Suède. C’est très pratique, je peux utiliser le coté fourchette pour mon plat, et découper des aliments mous avec la petite partie coupante. Puis le coté cuillère, pour mon yaourt. Je ne garantie pas la durée de vie de ce petit ustensile, pour l’instant j’en suis satisfaite : quand le moment sera venue, je me remettrais à rechercher des couverts plus adéquats, en évitant métal et plastique.

J’ai par ailleurs toujours un couteau pliant avec moi, pour éplucher une pomme ou une orange ou autre, ainsi qu’une serviette en tissu et un tawashi pour faire rapidement ma vaisselle.

sac a dos fjallraven gourde laken

EN DEPLACEMENT

De par mon métier, je pars très souvent en déplacement, sur Paris, ou dans l’Est de la France, pour quelques jours ou pour la semaine.

Je limite au maximum les repas au restaurant (j’ai du mal à résister aux desserts, et 2 fois par jour sur 5 jours, ça peut peser sur la balance) et préfère donc très largement faire quelques courses pour picniker près d’un lac, d’une jolie vue (ou dans la voiture :p).

J’ai la chance de pouvoir choisir les lieux où je passerais la nuit : je privilégie donc au maximum les appart’hotels, où je pourrais disposer d’une cuisine pour me préparer des plats simples, comme je le ferais chez moi.

Lorsque ce n’est pas possible (je ne me rends pas toujours dans de grandes villes), j’ai appris à m’organiser pour manger équilibré.

J’ai toujours dans mon sac à dos une cuillère et un couteau pliant, ainsi que ma gourde en inox. Je me rends en principe dans la Biocoop ou le magasin bio du coin (ou le supermarché si je n’ai pas le choix, car il n’y a pas de magasin bio, ou que c’est fermé entre midi et 2).

  1. J’achète du bon pain : je le choisis en principe au levain, au seigle, aux graines, ou à l’épeautre.
  2. Je sélectionne une préparation à tartiner qui me fait envie : du guacamole, du houmous, des faux fromages type boursin au soja par exemple.
  3. Je choisis des légumes faciles à manger : des tomates cerises quand c’est la saison, un peu de salade verte ou une petite salade préparée (carottes rapées, etc.).
  4. Je prends quelques fruits : des fraises, des bananes, des pommes par exemple ; et des yaourts au soja ou à la noix de coco.
  5. Et je suis prête pour mon petit picnik, ou pour mon petit kif à l’hotel : manger au lit ! 😉

Avez-vous également eu des difficultés à vous organiser pour vos repas au bureau ou en déplacement ?

Avez-vous adopté d’autres solutions ?

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer